Combien Puis-je Facturer en tant qu’escort à Paris ?

Si vous êtes nouvelle dans l’industrie de l’escort, vous pouvez ne pas être sûre de combien facturer pour vos temps et services. Ou vous pouvez travailler depuis déjà un bout de temps mais vous demander si vos prix devraient monter ou baisser pour une quelconque raison. Choisir un prix est une chose difficile à faire, étant donné qu’il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte.

Le facteur le plus important est de loin : combien d’argent voulez-vous gagner ?

C’est à dire, combien d’argent vous faudrait-il pour que vous soyez satisfaite de la transaction ? Il va sans dire que vous ne devriez pas accepter moins qu’une somme qui vous laisse souriante à la fin de la réservation.

Il faut aussi que vous considériez vos frais généraux et autres prix

Allez-conduire une heure à l’aller et une heure au retour pour vous y rendre ? Allez-vous louer un appartement chic ou une chambre dans un bon hôtel ? Considérez le temps que vous allez passer à conduire, vous habiller, vous pomponner, vous préparer, et à répondre au téléphone comme faisant partie de votre temps de travail. Beaucoup de gens pensent « Elle se fait payer 100 € de l’heure ! » et on dirait que vous nagez dans l’argent. Eh bien, je peux vous dire que certaines filles travaillent quarante heures par semaine mais ne sont payées que pour dix à quinze de ces heures. Je parle du temps passé dans un appartement, à attendre que le téléphone sonne, puis à trier ces appels en comparaison avec le temps réellement passé avec les clients lors des réservations. Bien sûr, c’est tout de même mille euros ou plus par semaine, mais avec les frais cela peut être considérablement moins.

Il me paraît logique que toutes les escort girls facturent autant qu’elles (ou ils) peuvent. Idéalement, vous devriez gagner autant d’argent que possible pour le moins d’heures de travail possible. À un certain point, vous atteindrez une « zone idéale » ou vous gagnerez constamment l’argent que vous voulez dans les créneaux pendant lesquels vous voulez travailler.

Quand vous êtes nouvelle dans le milieu d’escort à Paris, ou que vous visitez une zone, il est tentant de regarder les prix des autres escorts de votre zone.

Il y a souvent un « taux courant » perçu. Mais gardez en tête que vous ne pouvez pas toujours comparer directement les prix à l’heure. Il y a souvent d’autres facteurs en jeu. Si une escort propose un service rare ou si elle a quelque chose d’unique, elle peut faire payer plus cher à l’heure. D’autres escort Paris proposent un taux basique qui peut sembler plus bas mais ajoutent beaucoup d’ «extras» pour des services divers qui peuvent ne pas être listés dans leurs annonces.

C’est normal de commencer avec ce qui semble être le « taux courant » normal pour une zone en particulier, puis de découvrir que la demande pour votre temps est très importante, au point que vous ne pouvez pas répondre par la positive à tous les appels pour des réservations que vous recevez. Si c’est le cas, alors vous pouvez augmenter vos prix. Le point auquel vous pouvez les augmenter va varier. Au bout d’un certain point votre téléphone sonnera moins souvent. Mais ça peut ne pas compter si vous gagnez toujours l’argent que vous voulez gagner.

Vous pouvez voir cinq clients pour cent euros de l’heure ou quatre clients pour cent vingt euros de l’heure et vous faire cinq cents euros dans les deux cas.

Vous n’avez pas à faire payer moins cher qu’une autre juste parce que vous êtes plus vieille, plus ronde ou parce que vous avez des seins plus petits. Vous allez voir des publicités avec des photos de filles sublimes promettant le monde pour de bas prix, mais ne vous y trompez pas : ces filles et leurs services peuvent n’avoir rien à voir avec ce qui est vendu. Beaucoup de clients l’ont appris à leurs dépens et sont souvent méfiants si les choses ont l’air trop belles pour être vraies. Et puis, très peu d’hommes diront « Wow, j’adorais voir cette magnifique jeune bombe mais je ne peux me payer que cette vieille laideron, à la place. » Croyez-moi (une femme mûre à la poitrine plate) les hommes viennent me voir parce qu’ils aiment mon look à moi. Ils ne m’ont pas choisie parce que je coûte moins cher que la femme d’après sur la page.

Certaines escorts ont des préférences pour des réservations plus courtes ou plus longues.

Dans ce cas, elles peuvent établir des taux pour encourager les clients à choisir certaines durées. Il est très fréquent que la deuxième heure soit moins chère que la première. Donc, par exemple, cent vingt euros pour une heure mais deux cents pour deux heures. Cela peut sembler être la norme mais ça ne veut pas dire que vous êtes obligée de le faire de cette façon. Peut-être que vous n’aimez pas les réservations plus longues. Dans ce cas, vous ne devez pas réduire les prix des heures suivantes. Vous aurez moins de réservations longues et quand vous en aurez, au moins, vous serez mieux rémunérée.

Certaines escorts ne veulent pas beaucoup travailler, donc elles facturent des prix beaucoup plus élevés

J’en connais plusieurs qui ont prit la voie de la « courtisane de haut standing » et cela marche pour elles. C’est principalement une question d’arriver à se présenter comme quelqu’un de spécial et de faire payer des tonnes d’argent. Il y a absolument des hommes qui vont opter pour ça ! Mes amies « grande classe » n’ont pas des réservations en permanence, mais elles n’en veulent pas. Elles accepteront quelques réservations par semaine – souvent, les réservations plus longues comprennent des dîners dans des restaurants – et sont libres de se concentrer à leurs loisirs ou à leurs familles.

Tout comme certaines escorts se rendent compte qu’elles sont si occupées qu’elles peuvent augmenter leurs tarifs, il y aura des fois où votre téléphone sonnera à peine.

Vous vous demanderez ce qui ne va pas et penserez à baisser vos prix. Je ne suis pas sûre que ce soit vraiment une bonne idée. C’est tentant d’appliquer le principe économique basique de l’offre et de la demande pour les escorts, mais la vérité est que nous ne sommes pas des produits comme des barils de pétrole et ce qui décide le client à dépenser son argent ici ou là n’est pas toujours évident.